Écoles de psychanalyse

From No Subject - Encyclopedia of Lacanian Psychoanalysis
Jump to: navigation, search

Comptemporainement, ou après Sigmund Freud, la psychanalyse a pris plusieurs directions différentes par l'intermédiaire de théoriciens, donnant lieu à l'apparition de plusieurs associations, mouvements et écoles de psychanalyse.

Premiers schismes

Les premières ruptures de l'histoire de la psychanalyse ont souvent conduit à des pratiques plutôt éloignées de ce qui est communément appelée psychanalyse, et qui se rattache très fortement aux œuvres de Freud.

Psychanalyse en France

La psychanalyse a eu un succès tardif en France ; néanmoins, ce pays en est animé par de une riche offre en psychanalyse de nombreux courants pardois très opposés.

Société psychanalytique de Paris

Cette association, la première de France (1926), affiliée à l'API, réunissant des psychanalystes aux visions très diverses (kleiniens, bioniens, freudiens, etc.). Elle fut fondée par Marie Bonaparte, Rudolph Loewenstein, Raymond de Saussure et Eugénie Sokolnicka. La Revue Française de Psychanalyse accueille des travaux de ses membres ou de ceux de l'APF.

Membres célèbres :

Association psychanalytique de France

Une première rupture au sein de la SPP de la Société psychanalytique de France, qui réunit Jacques Lacan et Daniel Lagache. Mais du fait des pratiques lacaniennes non conventionnelles, la société psychanalytique de France n'est pas reconnue par l'Association psychanalytique internationale. Il y aura donc une seconde rupture, formant l'association psychanalytique de France.

École freudienne de Paris

Jacques Lacan est à l'origine de différents groupes. Ses concepts sont nombreux : stade du miroir, réel symbolique et imaginaire, désir besoin et demande, schéma L, objet a,..
Lacan énonça ses séminaires à l'école freudienne, depuis dissoute, et indiquée pour des raisons historiques. Lacan dissout l'école freudienne en 1980 et meurt l'année suivante. Le mouvement lacanien se voit depuis éclaté en de nombreux groupes, dont l'École Lacanienne de Psychanalyse, l'École de la Cause Freudienne, Espace Analytique ... Les membres de l'école freudienne de Paris furent, entre autres :

École Lacanienne de Psychanalyse

Site officiel

L'École Lacanienne de Psychanalyse est fondée le 17 novembre 1985, quelques années après la dissolution de l'École freudienne de Paris et la disparition de Jacques Lacan en 1981. L'initiative en revient à certains de ses élèves et analysants, regroupés autour de la revue Littoral dont le premier numéro paraît fin 1981. Ceux ci refusent alors de participer tant à la création de l'École de la cause freudienne, prolongement familial légitimiste et quasiment religieux de la défunte EFP, qu'aux divers regroupements qui s'esquissent à l'époque et dont le dénominateur commun s'origine dans une sorte de contestation de la personne de Jacques-Alain Miller (voir notamment l'Association Lacanienne Internationale dirigée par Charles Melman).

L'originalité de cette école repose sur plusieurs point :

Tout d'abord elle reconduit la procédure de la passe, instituée par Lacan pour témoigner du passage de la position d'analysant à celle d'analyste, mais à l'aide d'une version remaniée de la proposition d’octobre 1967 et datée du 17 novembre 1985. L'insistance théorique prise sur les derniers développements lacaniens, notamment les séminaires consacrés à la topologie et à l'étude des nœuds borroméens. Refus de l'amalgame freudo-lacanien alors ambiant et perceptible dans le jargon de certains psychanalystes. Reconnaissance d'une seule qualité de membre, contrairement à la quasi totalité des sociétés freudiennes ou lacaniennes, fortement hiérarchisées. Enfin, l'appui théorique pris ces dernières années sur l'enseignement de Michel Foucault et des études gay et lesbiennes contemporaines (l'expression de la sexualité d'aujourd'hui n'est plus celle du temps de Freud). Par ailleurs ses membres refusent globalement le terme de psychopathologie.

L'ELP ne se limitant pas à la France, une grande partie de ses membres résident en amérique latine ou l'enseignement de Lacan suscite un grand intérêt.

Elle édite aujourd'hui à travers les éditions EPEL la revue L'unebévue ainsi qu'un certain nombre d'ouvrages consacrés aux études lacaniennes, à des monographies cliniques approfondies ou encore à des travaux philosophiques.

Quelques membres :

Organisation psychanalytique de langue française

Le quatrième groupe est ainsi appelé en référence à la SPP, à l'APF et à l'école freudienne. L'organisation est fondée en 1969.

Société française de psychologie analytique

Fondée en 1969, elle regroupe les psychanalystes jungiens.

Ecoles britanniques

Ernest Jones fonda en Grande-Bretagne la British Psychoanalytical Society, lieu du conflit entre Melanie Klein, Anna Freud et Middle group.

Kleiniens et néo kleiniens

Middle group

Ce groupe s'inspire à la fois des théories des kleiniens et des freudiens et des "annafreudiens":

Associations américaines

Freud est allé en Amérique; il a alors dit à Jung que les américains ne savaient pas qu'il leur amenait la peste. Freud a pourtant trouvé aux E.U. un écho prometteur et du fait de la guerre et des persécutions, une forte émigration de psychanalystes autrichiens, allemands, polonais, etc.


Egopsychology

La psychologie du Moi fut fondée par Heinz Hartmann, s'inspirant plus ou moins des travaux de Anna Freud.

Self psychology

Institut de Chicago

New-York Psychoanalytical Society

Division 39

Ecoles sud américaines

Psychanalyse en Argentine

Psychanalyse au Brésil

Neuropsychanalyse

Cette nouvelle approche se montre plus populaires dans les pays Anglo-saxons.

Liens externes